av_instit-biodiversity-impluvium-hdrvb-square

Développement durable Agir durablement pour préserver l’Eau thermale d’Avène

Elles savent l'importance des écosystèmes et des sols dans la qualité de l'Eau thermale d'Avène et de la prise en compte des enjeux de développement durable dans la gestion de nos activités. Alors, Séverine Roullet-Furnemont, directrice RSE et Développement Durable du groupe Pierre Fabre et Sandrine Bessou Touya, responsable du Laboratoire de l’Eau et directrice de la Recherche Appliquée de la R&D Dermo-Cosmétique - Personal Care, veillent à préserver cette ressource unique et naturelle et à intégrer les préoccupations sociétales et environnementales, au travers d’actions concrètes. Interview croisée.

 

 

Qu'est-ce qui vous frappe en arrivant à la Station thermale d'Avène ?

Sandrine Bessou-Touya : D'abord la route qui y mène, préservée de toute pollution visuelle ou sonore. Ensuite, cette sensation d'être au cœur des éléments, au carrefour des paysages et des climats méditerranéen, montagnard, continentaux.

Séverine Roullet-Furnemont : La nature, omniprésente. On est au cœur du Parc naturel régional du Haut Languedoc. C'est comme un voyage hors du temps.

Quelle est votre mission sur le site ?

S.R-F : Je suis chargée d’animer la politique de développement durable du Groupe Pierre Fabre et de la décliner dans les différents métiers et les marques de l’entreprise. Ceci va de l’élaboration de stratégies globales comme la réduction de notre empreinte carbone, en passant par l’écoconception des produits et jusqu’à l’engagement des collaborateurs du Groupe dans des actions sociales ou environnementales, afin que chacun prenne sa part. La politique RSE du groupe Pierre Fabre est évaluée au niveau excellence du référentiel ECOCERT 26000 mais nous cherchons toujours à relever de nouveaux défis et à ouvrir de nouvelles voies. Pour en revenir plus spécifiquement à la marque Eau Thermale Avène et au site d’Avène les Bains, j’apporte donc nos expertises, j’accompagne, ou soutiens les projets RSE menés par les équipes.

Eco-conception de produits, mise en place de stratégies carbone ou déchets, ou encore projets de contribution aux enjeux du développement durable comme la préservation des coraux, nous veillons à agir à tous les niveaux.

Séverine Roullet Furnemont
Séverine Roullet FurnemontDirectrice RSE et Développement Durable du groupe Pierre Fabre

Et vous Sandrine ?

S. B-T : Je suis responsable du Laboratoire de l'Eau. La Station thermale d’Avène est la seule en France à bénéficier d'une telle structure. Elle est certifiée AQUACERT et Le Laboratoire de l'Eau, lui-même accrédité ISO 17025 (par le COFRAC), est dédié au contrôle et à la préservation de l'eau thermale. Ici nous ne voulons pas nous contenter de prélever l'eau et de l'utiliser. Nous voulons en prendre soin. Nous devons garantir aux générations futures sa qualité et sa pérennité.

Nous devons garantir la qualité de l’eau thermale et sa pérennité.

Sandrine Bessou Touya
Sandrine Bessou TouyaResponsable du Laboratoire de l’Eau et directrice de la Recherche Appliquée de la R&D Dermo-Cosmétique - Personal Care

Quelles sont vos autres initiatives RSE ?

S. B-T : Depuis 2018 nous sollicitons l'expertise et les préconisations de l'Organisme National des Forêts (ONF) pour nous aider à assurer la gestion durable du parc forestier Pierre Fabre. C'est essentiel car les arbres jouent un rôle capital dans l'intégrité des sols et de nos ressources en eau.

S.R-F : Pour la marque Eau Thermale Avène, de nombreuses initiatives ont été menées et ce, sur différentes composantes. Je voudrais en souligner quelques-unes. Sur les produits, des produits solaires éco-conçus ont été développés et ce depuis déjà 2013, 90% des formules de produits rincés sont aujourd’hui biodégradables. Nous avons développé un nouvel actif issu de l’économie circulaire pour une indication clé pour la marque à savoir l’acné. Il s’agit de l’actif de Cleanance Comedomed pour lequel nous utilisons les graines de chardon marie, les restes de la plante sont ensuite utilisés pour fabriquer d’autres actifs notamment.Sur les bâtiments à Avène-les-bains, celui de la ligne de fabrication des sprays Eau thermale Avène à l’unité de production et Eau Thermale Avène l’Hôtel sont certifiés par le label d’écoconstruction Haute Qualité Environnementale. Eau Thermale Avène l’Hôtel est aussi certifié BREAM. Sur la préservation de la biodiversité, le site d’Avène-les-bains est agréé refuge LPO (Ligue de protection des oiseaux),  Sur notre management environnemental, l’unité de production est certifiée ISO 14001 et l’hôtel Ecolabel européen.

 

Industriellement, nous tenons à être exemplaires dans la gestion de l'environnement.

Séverine Roullet Furnemont

Comment ces initiatives écoresponsables se traduisent-elles sur le terrain ?

S.R-F : Coté production, l'usine a, par exemple, sa propre station d'épuration, dotée d'une technologie de très haut niveau. Nous menons depuis plusieurs années un programme ambitieux d’économie d’eau et d’énergie.

Dans un autre registre, à l'hôtel, 80% des produits frais servis sont produits dans un rayon de moins de 100 km.Pour préserver les ressources en eaux, nous menons également un projet pilote en partenariat avec une start up toulousaine : vingt chambres seront équipées d'un compteur d'eau. Les clients qui le souhaitent pourront participer à un challenge, chaque litre économisé sous la douche permettra de soutenir une action RSE.

 

S. B-T : Nous avons diagnostiqué nos consommations d’eau et les manières de les optimiser : par exemple une des actions mises en place est la réduction de la tonte des espaces verts et l’installation de pluviomètres qui déclenchent l'arrosage automatique. En 2019, nous avons testé la tonte raisonnée de nos prairies en partenariat avec un agriculteur qui vient les faucher. Nous avons laissé des parcelles fleuries, installé un hôtel à insectes, des mangeoires. La loutre est notamment réapparue, ce qui témoigne de la richesse et de la qualité des cours d’eau sur le site ! Et finalement, nous appliquons la politique du Zéro-phyto depuis toujours sur le site.Et aujourd’hui, nous voulons aller plus loin en nous engageant collectivement. D'une part, avec la chambre d'agriculture et le Parc Naturel Régional ou encore l’ONF, pour travailler avec les acteurs locaux vers des méthodes plus respectueuses de l'environnement. D'autre part, avec les propriétaires forestiers, les autorités locales et les riverains, pour une plus large protection de la couverture forestière.