La lumière bleue

Solaire

La lumière bleue, qu’est-ce que c’est ?

La lumière bleue est une lumière principalement émise par le soleil mais aussi par des sources artificielles dotées de lampes à LED ou fluo-compactes telles que les écrans d’ordinateurs, les smartphones etc… Sur le spectre « arc-en-ciel » de la lumière visible, la lumière bleue se divise en deux types de rayonnement très différents.
 

 

La lumière « bleu turquoise »

La lumière « bleu turquoise » qui est reconnue vitale à l’organisme. Elle régule nos cycles circadiens, c’est-à-dire contribue à notre éveil, notre endormissement, notre bien-être d’une manière générale.

La lumière « bleu violet » 

La lumière « bleu violet » est la bande du spectre visible contenant le plus d'énergie d’où son nom HEV pour « High Energy Visible Light » en anglais, qui elle est néfaste pour l’organisme : elle accélère le vieillissement de nos cellules et il est nécessaire de s’en protéger. 

Lumière bleue : soleil vs écrans, quelle est la différence ?

La lumière bleue des écrans est sans commune mesure avec l’intensité de celle émise par le soleil, même s’ils occupent une place de plus en plus grande dans notre quotidien nous exposant de plus en plus tôt et de plus en plus longtemps à son phénomène. L’intensité lumineuse du soleil peut être 1000 fois plus importante que celle des écrans et il faudrait passer 64 jours complets devant sa tablette digitale pour une exposition équivalente à une heure au soleil. Une autre différence, c’est qu’à l’extérieur, la peau est directement exposée au soleil alors que l’œil ne perçoit que ce qui est réfléchi par la lumière.

1. Comparaison à partir des données du site fluxometer.com
Intensité lumineuse pour un iPhone X : Blue light (weighted power): 8.14 µW/cm2/ 1h dose = 0.0293 J/cm2
Intensité lumineuse pour un iPad4 : Blue light (weighted power): 5.45 µW/cm2/ 1h dose: 0.0196 J/cm2


Les effets de la lumière bleue

Avec la lumière bleue haute énergie visible, on a découvert un nouvel ennemi de la peau, peut-être plus nocif encore que les UVA et UVB. En effet ces ondes néfastes sont dotées d’une pénétration encore plus profonde des couches cutanées, allant jusqu’à l’hypoderme. Avec son énergie intense – qui lui vaut son nom – la lumière bleue attaque tous les constituants cellulaires : les lipides, les protéines, l’ADN. À elles seules, elles altèrent les cellules de la peau en une heure d’exposition au soleil². Les dégâts se mesurent sur le long terme d’où la nécessité absolue, en termes de santé publique, de s’en protéger dès le plus jeune âge et tout au long de la vie. Mais ce ne sont pas les seuls effets de la lumière bleue sur l’organisme. En effet d’autres travaux ont montré que cette lumière bleue-violet entraîne la formation d’espèces réactives oxygénées toxiques qui affectent tous les constituants des cellules cutanées : lipides, protéines et l’ADN.

 

² Equivalent à 1h d’exposition au soleil sous nos latitudes en été. Journal of Investigative Dermatology (2010) 130, 259 – 269 ; doi : 10.1038/jid.2009.194 ; published online 13 August 2009)
av_solaires_schema_lumiere-bleue_spectre_16x9

On peut donc raisonnablement supposer qu'à long terme, et surtout au fur et à mesure que le vieillissement érode les mécanismes de défenses cellulaires, l'exposition de la peau à une lumière à haute énergie peut avoir un effet nocif qui favorise son vieillissement voire des mécanismes de cancérisation. Par ailleurs, la lumière bleue agit sur le gène de la pigmentation et stimule l’activité des mélanocytes. Elle aggrave donc certaines dermatoses liées au fonctionnement de la mélanine telles que le masque de grossesse ou l’hyperpigmentation post-inflammatoire. La lumière bleue a donc potentiellement des effets plus dévastateurs encore que les UVA, surtout sur les peaux foncées. 

av_solaires_schema_lumiere-bleue_effets_nefastes_16x9
1. Oxydation des cellules : risque de mutation accru sur les gènes clés. ALTERATION ADN 

CONSEIL D'AMI (ET D'EXPERT)

La solution dermatologique contre la lumière bleue

L’innovation d’Eau Thermale contre la lumière bleue : le nouveau filtre solaire TriAsorb™

Pour lutter contre les effets de la lumière bleue sur la peau, les laboratoires Eau Thermale Avène ont mis au point une nouvelle technologie révolutionnaire : le filtre TriAsorb, inspiré du pouvoir photoprotecteur naturel de la mélanine.
 

SOINS SOLAIRES

SOINS SOLAIRES

Compact teinté solaire FPS 50 Sable

  • Le nouveau soin solaire ultra large spectre répondant aux plus hautes exigences pour la peau tout en minimisant notre impact sur l'environnement.
  • Réduction de 95,3% des lésions de l'ADN induites par la lumière bleue¹ 

¹Test in vitro. Application topique (2 mg.cm-2) Mesures réalisées sur des épidermes reconstruits. Stress : exposition à la lumière bleue simulée. Quantification des dommages oxydatifs de l’ADN par analyse immunohistochimique.

Découvrir
SOINS SOLAIRES
Retour en haut